Le Raja de Casablanca, détenteur de la coupe de la Confédération africaine, et le Ahly du Caire, vainqueur de la dernière Champions league africaine, se sont donné la réplique mercredi au stade Al-Rayyan au Qatar, pour le titre suprême de la Supercoupe africaine. En effet, après la débâcle des Lions d'Atlas en coupe arabe, le Raja de Casablanca s'est incliné le mercredi 22 décembre en Supercoupe d'Afrique face au Ahly du Caire, qui l'a battu après la série des tirs aux buts.

C'était l'occasion pour le deux équipes de redorer le blason du sport roi de leurs pays respectifs après la désillusion de la dernière Coupe arabe de la FIFA. Finalement, la chance a souri aux Égyptiens ,qui l'ont emportée après la série des tirs au buts. Cette victoire en Supercoupe constitue alors une consolation pour le public égyptien.

Pourtant tout avait bien commençait pour les Marocains, qui ont ouvert la marque dès les premières minute de la rencontre. D'ailleurs, c'est sur le score d'un but à zéro en leur faveur que s'est soldée la première mi-temps qu'ils ont bien maitrisée.

En seconde période, ils ont réussi à gérer la rencontre et à repousser les assauts de leur adversaire. Ils ont fini par croire au titre en tenant bon jusqu'au bout. Mais alors qu'on se dirigeait vers la victoire du représentant du Royaume, les cairotes ont réussi à niveler la marque dans le temps additionnel du match au grand dam des milliers de supporteurs marocains.

Les deux équipes ont du recourir à la fatidique série des tirs aux buts pour se départager. La séance a finalement souri au Ahly, qui s'est adjugé ainsi de la Supercoupe d'Afrique, confirmant sa suprématie au niveau du continent africain.