Air Algérie ne fait pas que des heureux au sein de sa clientèle. En effet, depuis la reprise des vols en juin 2021, les dénonciations et les cris de colère mettant en cause la compagnie se succèdent. Le dernier en date est celui de la chanteuse et comédienne Kenza Morsli. Cette dernière a exprimé sa colère contre le chef d’escale de la compagnie Air Algérie à Istanbul, dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Dans cette vidéo, Kenza Morsli a dénoncé une tentative « d'escroquerie » selon ses propos. « Cette situation m'a beaucoup énervée, parce qu’un chef d'escale doit aider les gens et non pas les escroquer », a déclaré la chanteuse, ajoutant que « la fiche sanitaire si vraiment elle était obligatoire ; ils (les responsables d'Air Algérie, NDLR) vont te la donner, ils ne vont pas te la vendre. Ils vont te vendre une feuille ? L’essentiel je fais cette vidéo pour les gens qui voyagent pour les alerter sur ces comportements. Ils ne doivent pas acheter ce document ».

Kenza Morsli visiblement en colère martèle « je ne sais où il l'imprime et pourquoi il oblige les gens à l'acheter alors que cette fiche (la fiche sanitaire) n'a aucun sens du moment qu'elle n'est demandée nulle part ». Elle réaffirme que le fait « de vouloir vendre cette fiche n'a aucun sens et n'est qu'une escroquerie ». La chanteuse conclut en lançant un appel aux voyageurs pour dénoncer ce genre de comportements. « C'est le silence qui encourage ce genre de comportement et encourage la corruption », affirme-t-elle.

À lire aussi :  Le Portugal modifie sa loi pour faciliter l'immigration de travail

Il faut dire qu'au-delà du fait de la vente de ce document à 15 lires, soit l'équivalent de 155 dinars environ, dénoncé par la chanteuse, cette fiche est exigée pour voyager. Elle est également à la charge du voyageur qui doit la télécharger sur le site d'Air Algérie et la remplir.