L’Algérie a été éliminée du Mondial 2022, mardi soir par le Cameroun, au bout d’un match fort en rebondissements disputé au stade Mustpaha Tchaker de Blida. Une élimination largement commentée par les médias étrangers, notamment en France, où réside une importante communauté algérienne.   

Alors qu'ils pensaient avoir le billet pour le Mondial 2022 au Qatar, les Algériens ont été éliminés dans les toutes dernières secondes de la prolongation du barrage retour face au Cameroun (2-1) mardi soir au stade de Blida. Une élimination vécue comme un drame en Algérie et un peu partout à travers le monde où se trouve la diaspora algérienne.

L’élimination de l’Algérie largement commentée en France

L’élimination de l’Algérie a fait les choux gras de nombreux médias étrangers. C’est le cas particulièrement de la presse française qui a consacré une large couverture à ce match entre l’Algérie et le Cameroun. Le quotidien sportif L’Équipe, qui a réservé plusieurs articles au match, et dont la chaine l’Équipe TV l’a retransmis en direct sur le petit écran, a résumé la désillusion algérienne dans les larmes du sélectionneur Djamel Belmadi, à l’issue du match.

« Ce mardi soir, à Blida, Djamel Belmadi est resté de longues minutes prostré après l'élimination de l'Algérie. Le sélectionneur semblait inconsolable, quelques minutes après le but du Camerounais Karl Toko Ekambi (124e) qui a provoqué l'élimination des Fennecs en barrages de la Coupe du monde (1-2) », écrit L’Équipe dans son édition en ligne.

Pour le magazine Onze Mondial la fin du match Algérie Cameroun est tout simplement « légendaire ». Alors que les tirs au but se profilaient, Ahmed Touba a catapulté de la tête un corner de Rachid Ghezzal (118e), faisant exploser de joie le stade Mustapha Tchaker, écrit la journaliste Étienne Leray. Mais dans « cette soirée irréelle, c'est finalement le Cameroun qui a eu le dernier mot avec un but du Lyonnais Karl Toko Ekambi dans les derniers instants du match », ajoute-t-elle.

À lire aussi :  La Coupe du monde au Qatar lancée plus tôt que prévu ?

L’Algérie « effondrée » après son élimination face au Cameroun, titre la chaine France 24, en reprenant les propos du sélectionneur national Djamel Belmadi, à l’issue du match. « Tout le monde est abattu. On ne se voyait pas ne pas y aller. Quelle cruauté de finir comme cela à dix secondes de la fin », affirme-t-il. « Ce mauvais scénario, il faut s'en remettre », a ajouté Belmadi.

Le quotidien Le Figaro a publié, ce mercredi 30 mars, un article sur le match Algérie-Cameroun sous le titre : « Le but fou qui envoie le Cameroun au paradis et l'Algérie en enfer ». En illustrant son article par une vidéo immortalisant le but inscrit par le Cameroun en fin du match, Le Figaro a souligné que « contrairement aux compétitions UEFA, la règle du but à l'extérieur prévaut encore et c'est donc le Cameroun qui verra le Qatar en fin d'année. Les Lions participeront à leur 8e phase finale ».

La qualification de la Tunisie et du Maroc fait passer au second plan l’élimination de l’Algérie

L’élimination de l’Algérie du prochain Mondial a été également traitée par les médias au Maroc et en Tunisie. Mais, le match de l’Algérie face au Cameroun est passé au second plan dans les médias de ces deux pays, qui se sont intéressés à leurs sélections respectives. La qualification du Maroc et de la Tunisie pour le Mondial du Qatar a fait que la presse de ces deux pays a juste rapporté l’information de l’élimination des Verts, sans trop s’y attarder.

À lire aussi :  La CAF dévoile les détails de la Super League africaine

Le quotidien sportif marocain Al Mountakhab tout comme le site d’informations en ligne 360.ma, qui ont consacré une large couverture pour la qualification des Lions de l’Atlas au prochain Mondial face au RD Congo, ont rapporté l’information de l’élimination de l’Algérie, ainsi que l'élimination de l’Égypte sous forme de brèves. Idem en Tunisie, où la joie de la participation des Lions de Carthage au Mondial 2022 a relégué l’élimination de l’Algérie à une information presque banale.