La Grande mosquée de Paris, qui fait autorité en matière d'islam en France, vient d'annoncer la date officielle de l'Aïd el-Fitr. Après observation du ciel pour apercevoir le croissant lunaire, la commission formée à cet effet affirme que le croissant n'est pas visible et que le mois de ramadan sera étendu d'une journée.

Ainsi, la fête musulmane marquant la fin du mois du jeune ne sera pas célébrée demain, mais bel et bien le 2 mai, tel qu'annoncé par le CFCM et d'autres entités qui reposent leurs annoncent sur des calculs astronomiques. La Grande mosquée de Paris, qui suit la tradition musulmane d'observation à l'œil nu du croissant de lune, a donc attendu cette « nuit du doute » avant de se prononcer sur la date du 2 mai 2022 pour l'Aïd el-Fitr.

Ainsi, en France, le 1er mai sera le 30e jour du mois de ramadan, et le 2 mai sera le premier jour de chawwal 1443, et donc le premier jour de l'Aïd. En Algérie aussi, les autorités religieuses attendent la fin de la cérémonie de la nuit du doute pour annoncer la date officielle de l'Aïd dans le pays. Cela ne saurait tarder et il est fort probable que les autorités religieuses algériennes se prononcent sur la même date du 2 mai pour l'Aïd el-Fitr dans le pays.