L'ancien président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, a été arrêté le samedi 14 mai par les services de sécurité dans la ville de Tizi-Ouzou à la suite d'une plainte déposée contre lui par 8 personnes pour agression, rapportent ce dimanche 15 mai plusieurs sources médiatiques. L'ancien patron du club kabyle, qui est placé en garde à vue, devra être présenté ce lundi 16 mai devant le procureur de la République près le tribunal de Tizi-Ouzou.

L'information de l'arrestation de l'ancien président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, fait le tour des réseaux sociaux en cette fin d'après-midi. C'est le journal arabophone Ennahar qui a dévoilé l'information sur sa page Facebook, en affirmant que Cherif Mellal a été arrêté le samedi 14 mai à Tizi-Ouzou par des éléments de la police. Une information confirmée par le journaliste de Berbère TV Hamou Merzouk sur sa page Facebook.

Selon Ennahar, les éléments de la police ont procédé à l'arrestation de Cherif Mellal à la suite d'un plainte déposée contre lui par 8 personnes, pour agression. Parmi les plaignants figurent d'actuels dirigeants de la JS Kabylie et des journalistes, précise la même source. Les plaignants accusent l'ancien président de la JSK  d'avoir « instruit » certains individus pour les agresser.

L'ancien président Cherif Mellal, qui a été placé en garde à vue, devra être présenté ce lundi 16 mai devant le procureur de la République près le tribunal de Tizi-Ouzou. C'est à l'issue de son audition par le représentant du parquet que Cherif Mellal connaîtra son sort ; à savoir sa libération où sa mise sous mandat de dépôt jusqu'à la tenue de son procès dans le cas où le procureur retiendrait des charges à son encontre.