Conseils ou malversations ? Grave accusation contre le FC Barcelone

Aucun média ne parle de pots-de-vin mais les journalistes y pensent sérieusement. Le FC Barcelone aurait versé une grosse somme à l'ancien vice-président de la Commission des arbitres de la Fédération espagnole de football (RFEF). José María Enriquez Negreira parle, lui, de rémunération en tant que conseiller des joueurs du Barça.

Il y a de la fièvre du côté de la presse espagnole, notamment AS et la CAdena SER qui ont révélé, mercredi 15 février, le versement par le club catalan de la somme de 1,4 million d'euros à José Maria Enriquez Negreira, l'ancien vice-président de la commission des arbitres, en poste de 1994 à 2018. Selon les deux médias, l'information a fuité après un contrôle fiscal visant des irrégularités recensées entre 2016 et 2018.

En effet, c'est ce contrôle fiscal qui a permis de découvrir que la direction du Barça, du temps de Josep Maria Bartomeu, versait des sommes à une société appartenant à l'ancien responsable de la commission des arbitres de la RFEF. La société DASNIL 95 aurait reçu plus de 500.000 euros en 2016 et 2017 et plus de 300.000 euros en 2018.

Sports Un exode des internationaux algériens vers l'Arabie saoudite cet été ?

Des versements qui existent depuis 2003, selon l'ex-président du FC Barcelone

L'ex-président du Barça, Josep Maria Bartomeu, indiqué à la radio que ces paiements existaient depuis au moins 2003, et qu’ils ont été arrêtés dans le cadre d’une politique de réduction des dépenses. Arrêtés en 2018, année du départ de Negreira de la commission des arbitres. En tout, quelque 1,4 million d'euros ont été versés à la société de DASNIL 95 administrée par le fils de Negreira.

Des données comptables montrent que la société de l'ancien vice-président de la commission des arbitres ne fait pas assez de recettes, en dehors des versements du FC Barcelone. D'ailleurs, en 2019, elle n'a fait qu'un peu plus de 7000 euros de chiffre d'affaires, pour la simple raison que la direction du club catalan avait cessé de verser les sommes habituelles.

FC Barcelone : L'ex-responsable de la commission des arbitres se défend

José Maria Enriquez Negreira s'est défendu de toute accusation de malversations. Il a affirmé que son travail consistait à conseiller comment les joueurs Blaugrana devaient se comporter devant les arbitres. Des conseils oraux pour lesquels les contrôleurs ne trouveront aucun document. Il a ajouté qu'il n'a jamais favorisé le FC Barcelone dans le cadre de ses fonctions au sein de la commission des arbitres.

Il reste à savoir quelles seront les conséquences sportives que pourrait avoir cette grave affaire, notamment sur le club et son classement dans la Liga. Que risque le club catalan avec cette révélation ? Des sanctions financières ? L'équipe de Robert Lewandowski risque-t-elle une défalcation de points ou carrément une rétrogradation ?

Sports Après un EURO catastrophique, Mbappé préfère les USA à l'Algérie


Vous aimez cet article ? Partagez !