Ramadan en Algérie : 50 % de réduction sur le transport aérien et maritime

Air Algérie et Algérie Ferries

La diaspora algérienne va profiter de réductions à hauteur de 50 % des prix du transport aérien et maritime durant le ramadan, à la faveur de l’instruction du chef de l'État Abdelmadjid Tebboune donnée lundi 20 mars lors de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres.

Le chef de l’État a, en effet, donné, lundi lors de la réunion du Conseil des ministres, des instructions au gouvernement à l'effet de consentir à une réduction exceptionnelle des prix du transport aérien et maritime durant le ramadan au profit des membres de la communauté nationale à l'étranger qui voudraient passer ce mois de jeûne au pays avec leurs familles.

Abdelmadjid Tebboune vient ainsi répondre favorablement à l’une des préoccupations soulevées par la diaspora algérienne, elle qui a, à maintes reprises, critiqué les prix de la billetterie exercée notamment par la compagnie aérienne nationale Air Algérie.

Ils sont, en effet, nombreux à comparer les prix pratiqués par Air Algérie à ceux des autres compagnies étrangères desservant l’Algérie, mais aussi chez les compagnies des pays voisins. Durant la crise sanitaire, le billet d’avion depuis la France vers l’Algérie avait atteint les 1000 euros. Malgré le retour à la normale, les prix exercés par Air Algérie sont toujours jugés excessifs.

Les responsables du secteur, même s’ils le reconnaissent, préfèrent défendre la politique des prix de la compagnie aérienne nationale. L’on se souvient des arguments avancés le 1er février dernier par Kamel Beldjoud, alors ministre des Transports, qui n’a pas hésité à comparer les prix des billets pratiqués par Air Algérie avec ceux des autres compagnies desservant l’Algérie. « Aujourd’hui, je compare les prix d’Air Algérie avec Turkish Airways pour un vol Alger-Istanbul, où à un vol avec Emirates et même vers la France, allez-y voir, qui sont les billets les plus chers », avait-il déclaré.

Quid des prix pratiqués sur les traversées maritimes ? Là aussi, les compagnies de transports de voyageurs ne font pas mieux. Prendre un billet à destination de l’Algérie pour y passer quelques jours en famille n’est pas à la portée de tous. Pour certains immigrés, le projet est vite tombé à l’eau, car ces billets sont malheureusement inaccessibles pour de nombreux Algériens de l’étranger.

Retour en haut
Partager via
Copier le lien