Les critères pour la durée de validité des visas France pour les Algériens

Visa

Le consul général de France à Alger, Bruno Clerc, a apporté des précisions sur la durée de validité du visa France pour les ressortissants algériens. Dans une vidéo publiée sur la page officielle du consulat, il répond aux interrogations concernant l'octroi de visas de courte durée, soulignant l'application de nouvelles règles communautaires Schengen.

Le diplomate français a répondu à une interrogation récurrente parmi les demandeurs : « pourquoi n’ai-je obtenu qu’un visa de 3 mois alors que le précédent avait une durée de 5 ans ? » Bruno Clerc explique que la durée de validité du visa est désormais en fonction de la situation personnelle du demandeur. Il n'y a donc plus de lien automatique avec la durée des visas précédemment obtenus.

Le consul souligne que depuis deux ans, l'espace Schengen impose une délivrance progressive des visas. Cette harmonisation vise à garantir une meilleure gestion des flux migratoires et à renforcer la sécurité au sein de l'espace européen. La durée de validité du visa est désormais individualisée et dépend de la situation personnelle du demandeur. « Les choses ont changé depuis deux ans. Nous sommes tenus désormais par de nouvelles règles communautaires Schengen, celle d’appliquer une délivrance d’une validité progressive des visas », précise-t-il.

Délivrance d'une validité progressive du visa France

La plupart des demandeurs se verront initialement octroyer un visa de courte durée, généralement de trois mois. Ce n'est qu'au fil des demandes et en fonction de la régularité des séjours et du respect des obligations légales que la durée de validité pourra être progressivement étendue, jusqu'à atteindre un maximum de deux ans.

L'octroi d'un visa de long séjour dépend également de plusieurs critères, tels que la justification du motif du voyage, la situation professionnelle et familiale du demandeur, ses moyens financiers et l'absence de risque pour la sécurité publique. « Une fois encore, obtenir un visa par le passé ne garantit pas d’en avoir un nouveau. Tout ça dépend de la situation personnelle du demandeur. Le visa qui vous sera accordé correspond à votre situation actuelle », souligne le diplomate.

Retour en haut
Share via
Copy link