Loi des finances : des documents administratifs payants en 2018
Loi des finances : des documents administratifs payants en 2018

Le projet de loi des finances 2018, actuellement en débat au niveau de l’Assemblé populaire nationale (APN), prévoit d’imposer des taxes sur la délivrance de certains documents administratifs, notamment pour les citoyens établis à l’étranger.

Ainsi, les citoyens algériens vivant dans des pays étrangers devront s’acquitter d’une somme équivalent à 200 dinars pour pouvoir établir un certificat de vie ou un certificat de célibat. Une somme de 500 Dinars sera également exigée pour l’établissement d’une attestation d’hébergement ou d’accueil, selon ce que prévoit le texte de loi, alors que l’obtention d’une copie traduite du livret de famille ou le renouvellement d’un livret de famille perdu coûtera 2000 Dinars.

Des taxes sont également prévues pour l’achat des véhicules neufs. Ainsi, l’achat d’un véhicule neuf coûtant plus de 3,5 millions de Dinars (350 millions de centimes) obligera son acquéreur à s’acquitter d’une taxe de 250.000 Dinars (25 millions de Centimes), tandis que l’acquisition d’un véhicule d’une valeur équivalente ou supérieure à 6 millions de Dinars (600 millions de centimes) passera par une taxe s’élevant à 500.000 Dinars (50 millions de centimes).

2 Commentaires

  1. Ben voilà les batards qui ont flambé l’argent du pétrole puis exclus les citoyens de seconde zone d’occuper des postes de cadres dans leur Algérie. Aujourd’hui ils veulent nous racketter. Ils sont fort qu’ils sachent qu’ils pevent garder leur papier cul nous n’avons plus besoin nous avons changé de nationalité et on viendras voir notre famille avec un Visas ya welade el heram.

  2. Pourquoi que les algériens qui habitent l’étranger…. C’est pas eux qui ont voler si n’est pas eux qui achètent les villas et les hôtels a l’étranger ….plutôt qui ramènent les sous au bled

Qu'en pensez vous ?