Marché noir : Vers un Euro à 250 Dinars Algériens
Marché noir : Vers un Euro à 250 Dinars Algériens

Les algériens se retrouvent dos au mur à chaque saison de vacances et de Hadj avec la maigre allocation touristique de 115 euros, l’absence des bureaux de changes ainsi que la politique de la banque d’Algérie de dévaluation du Dinar qui perd constamment des taux considérables d’une semaine à l’autre.

En effet, la semaine passée, le dinar a perdu 5% de sa valeur sur le marché interbancaire en s’établissant à 135,94, une dévaluation qui s’est répercutée immédiatement sur le marché noire où l’Euro a franchit pour la première fois, la barre des 200 Dinars Algériens.

Lire : Devises. l’Euro franchit la barre des 200 Dinars

Malgré un retour à la cotation de 128 Dinars algériens pour un euro, la monnaie algérienne risque de connaitre une dégringolade spectaculaire selon un expert interrogé par Observalgerie «La hausse de l’Euro sur le marché noir est du à la fois à la dévaluation du dinar mais aussi à la hausse de la TVA et des frais de dédouanement, mesures phares de la loi de finance de 2017».

Lire : Loi de finances 2018 : La vie sera encore plus chère

Selon notre interlocuteur «Si la banque d’Algérie continue dans sa politique de dévaluation du dinar et le gouvernement poursuit les arbitrages budgétaires dans le projet de loi de finances 2018, l’Euro vas certainement frôler la barre des 250 Dinars algériens durant la saison des vacances de l’année prochaine».

Lire : Flambée de l’Euro au marché noir : Comment calculer le taux parallèle et anticiper ses hausses et baisses

Par ailleurs, l’Euro est côté cette semaine à 128.5654 Dinars à l’achat et 128.6159 Dinars à la vente sur le marché interbancaire avec une chute sur le marché noir où il est côté à 192 dinars à l’achat et 194 à la vente.

Sur le marché international, l’euro repartait à la hausse vendredi face à un dollar lesté par des données décevantes sur l’inflation américaine pour juillet et dans un contexte de tensions géopolitiques accrues entre la Corée du Nord et les États-Unis

Qu'en pensez vous ?