L’Algérie envisagerait actuellement de réduire sa représentation diplomatique avec le Maroc, suite aux accusations répétitives de la part du royaume chérifien qui durent depuis plusieurs semaines.

En effet, selon ce que rapporte l’agence de presse turque Anadolu citant une source diplomatique algérienne, le Ministère des affaires étrangères « a adressé plusieurs recommandations au président Abdelaziz Bouteflika concernant la crise avec le Maroc voisin ». Le MAE aurait ainsi suggéré de « réduire la représentation diplomatique avec le Maroc, en expulsant un certain nombre de diplomates marocains en poste en Algérie et en fermant des représentations consulaires » indique la même source.

« Les recommandations comprennent également la cessation de la coordination sécuritaire avec le Maroc, dans le cadre des organisations internationales de sécurité, dont le « dialogue 5 + 5 », qui regroupe les pays européens et Maghrébins, de la Méditerranée occidentale. » ajoute également la même source, qui souligne que « Les autorités algériennes ne coopèrent en aucun cas avec le Hezbollah, bien qu’elles refusent de le considérer comme un groupe terroriste, mais bien comme un mouvement de résistance, car elles reconnaissent le droit à résister à l’occupation ».

Rappelons que, mardi dernier, le Ministre marocain des affaires étrangères avait accusé l’Algérie d’être impliquée dans une livraison d’armes qui aurait été faite par l’Iran au Polisario via son allié libanais le Hezbollah, livraison dans laquelle aurait été impliquée l’ambassade d’Iran à Alger, selon le chef de la diplomatie marocaine. Ces déclarations avaient notamment conduit à la convocation de l’ambassadeur marocain en Algérie par le Ministère des affaires étrangères.