Le PDG de l’entreprise nationale Sonatrach, Abdelmoumen Ould Keddour, est revenu sur l’affaire de son incarcération à la prison militaire de Blida en 2007, alors qu’il était à la tête de l’entreprise Brown Root & Condor (BRC).

Dans un entretien accordé au Quotidien d’Oran, le PDG de Sonatrach a ainsi accusé l’ex-DRS (Département du renseignement et de la sécurité, dissous) de l’avoir incarcéré à l’époque dans une démarche visant à « casser » l’ancien ministre de l’énergie Chakib Khellil qui « n’a jamais accepté que le DRS s’implique dans la gestion des entreprises affiliées à Sonatrach, encore moins dans son ministère » dit Ould Keddour.

Concernant les raisons pour lesquelles il était incarcéré, le PDG de Sonatrach a indiqué qu’il avait été accusé d’espionnage et condamné à 30 mois d’emprisonnement par le tribunal militaire de Blida, mais qu’il a été libéré avant d’avoir fini de purger sa peine. « On m’a sorti de prison comme on m’a fait entrer, sans aucun papier, sans aucun dossier » a déclaré l’actuel PDG de Sonatrach.

Pour rappel, Chakib Khellil avait été accusé dans des affaires de corruption concernant la Sonatrach, un mandat d’arrêt international avait été émis contre lui avant qu’il rentre finalement en Algérie au début de l’année 2016, les charges pesant sur lui ayant été abandonnées par la justice.