Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, vient de jeter un pavé dans la mare en affirmant que pas moins de 05 millions de personnes ont été tuées en Algérie par « l’occident », sous-entendu de la France, seule puissance occidentale à avoir colonisé l’Algérie à l’époque moderne.

S’exprimant ce mercredi à l’occasion de la 46e réunion des maires de quartiers, le président turc a évoqué l’opération Rameau d’olivier menée par les forces armées de son pays dans la localité syrienne d’Afrine, non loin de la frontière turque. C’est dans cette optique que le chef de l’État turc a accusé « l’occident » d’avoir « massacré 5 millions de personnes rien qu’en Algérie ».

« Nous nous sommes un peu plus rapprochés d’Afrine. J’espère qu’Afrine sera tombée jusqu’à ce soir. Bien entendu, ce n’est pas facile. Nous ne tuons pas les civils comme l’Occident. Ils ont massacré 5 millions de personnes rien qu’en Algérie » a-t-il dit en guise de réponse aux nombreuses critiques des pays occidentaux, dont la France, par rapport à cette opération menée par l’armée turque depuis le 20 janvier dernier.

À noter que la question du nombre exact des victimes de la période coloniale française en Algérie (1830-1962) fait toujours débat entre les historiens des deux côtés de la méditerranée. À l’indépendance du pays, l’ancien chef de l’État Ahmed Benbella avait évoqué le chiffre de 1,5 millions de morts rien que pour la période de la guerre d’indépendance (1954-1962), un chiffre contesté par nombre d’historiens qui avancent des chiffres de 200.000 à 400.000 morts.