Mohcine Belabbes président du RCD
Mohcine Belabbes président du RCD

Algérie – Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), parti présidé par Mohcine Belabbès, a lancé de graves accusations à l’adresse de la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach.

En effet, dans un communiqué rendu public à l’issue de la réunion de son secrétariat national qui s’est tenue au cours de cette fin de semaine, le RCD a accusé la Sonatrach et le gouvernement d’avoir fait des concessions à des puissances étrangères en contrepartie d’un soutien à un cinquième mandat de l’actuel chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika.

« Les concessions faites aux puissances étrangères s’amplifient à la veille de la reconduction de l’actuel chef de l’État pour un cinquième mandat en violation de la souveraineté populaire. Un exemple édifiant est celui de la signature cette semaine de deux contrats d’investissement de gré à gré en vente directe d’une valeur totale de 100 millions d’euros entre la compagnie nationale des hydrocarbures et Air Products (États-Unis) au détriment d’une offre d’un groupe Allemand, leader Mondial dans les gaz industriels, beaucoup moins onéreuse (62 millions d’euros) et qui, de plus, propose un partenariat dans le respect de la règle 49/51% », lit-on dans le texte en question.

Par ailleurs, le parti de Mohcine Belabbès à fait part, dans le même communiqué, de son « inquiétude » par rapport aux récentes arrestations qui ont touché plusieurs journalistes. « L’instrumentalisation de la justice et des services de sécurité dans les luttes de clans à l’intérieur du système prend ces derniers temps des proportions inquiétantes », écrit le parti fondé par Saïd Sadi, qui observe ainsi qu’ « Après l’arrestation de six officiers supérieurs de l’ANP accusés d’« enrichissement illicite » et de « trafic d’influence » et leur placement en détention provisoire depuis trois semaines, c’est au tour de citoyens dont l’artiste Kamel Bouakaz, de l’ex-footballeur Fodil Dob et de trois journalistes de subir un sort semblable ».