Photo : Saïd Bouhadja
Photo : Saïd Bouhadja

La crise au coeur de laquelle se trouve actuellement l’Assemblée populaire nationale (APN) et son président Saïd Bouhadja semble s’accentuer.

En effet, à en croire des sources se disant bien informées, les partis de la majorité au sein de l’APN, dont le FLN et le RND auraient lancé un ultimatum au président de la chambre basse du parlement pour quitter son poste. Bouhadja aurait ainsi jusqu’à demain dimanche pour déposer sa démission de la présidence de l’APN, indiquent les mêmes sources.

Le troisième homme de l’État, qui est au coeur d’une polémique depuis quelques jours avait été annoncé démissionnaire par plusieurs médias de la presse nationale hier, avant de démentir finalement ces affirmations.

Saïd Bouhadja est, rappelons-le, au coeur d’une polémique depuis qu’il a mis fin aux fonctions du Secrétaire général de l’APN Bachir Slimani. Un limogeage qui serait lié à un différend personnel entre les deux hommes, affirment des sources proches  du dossier.