Photo : Saïd Bouhadja
Photo : Saïd Bouhadja

Le conflit qui oppose depuis plusieurs jours les députés des partis majoritaires au sein de l’Assemblée populaire nationale (APN) au président de cette assemblée, Saïd Bouhadja semble s’inscrire dans la durée, alors que toutes les démarches entreprises pour y mettre fin se sont révélées inefficaces.

Ce mercredi après-midi, le bureau de l’APN doit tenir une réunion décisive dans le but de constater la vacance de la présidence de cette assemblée, et d’élire un remplaçant à Saïd Bouhadja qui refuse toujours de céder face aux pressions dont il fait l’objet.

« Le bureau de l’Assemblée va se réunir et sera présidé par le plus âgé pour constater la vacance. Ensuite, il va programmer une plénière qui élira un nouveau président » a indiqué une source interne à l’APN citée ce mercredi par TSA. « Nous avons épluché le règlement intérieur et nous avons constaté qu’il confère beaucoup de prérogatives au bureau, parmi lesquelles la constatation de la vacance de la présidence de l’Assemblée en cas de démission, de décès, d’incapacité ou d’incompatibilité. L’incompatibilité est flagrante : les députés ne veulent plus travailler avec le président, son parti lui a retiré la couverture politique. Personne ne peut contester cela » a affirmé, pour sa part, le député du FLN Abdelhamid Si Afif.

À rappeler que les députés opposés à Saïd Bouhadja étaient déjà montés au créneau hier, et ont procédé à la fermeture de l’entrée principale de l’hémicycle Zighoud Youcef dans le but d’empêcher l’actuel président de l’APN d’accéder à son bureau.