Harkis et pieds-noirs : Ce que Emmanuel Macron a exigé de l'Algérie
Harkis et pieds-noirs : Ce que Emmanuel Macron a exigé de l'Algérie

Le jeune président français Emmanuel Macron a tenu un discours renvoyant la balle à Alger dans les questions de la mémoire et de la colonisation, qui minent les relations algéro-françaises.  Emmanuel Macron plaide pour une reconnaissance commune des «côtés sombres de l’histoire des deux pays».

Le président français reconnaît la colonisation comme «crime contre l’humain» mais rappelle également «la souffrance des français qui ont quitté l’Algérie en 1962 ainsi que les harkis et leurs enfants qui souhaitent revoir un jour leur pays d’origine».

Emmanuel Macron a fait de la question de la libre circulation des Harkis et leurs familles, un axe fondamental de sa rhétorique. Il a officiellement demandé aux autorités algériennes d’œuvrer à permettre à ces «algériens qui ont combattu pour la France et leurs enfants de pouvoir visiter leur pays et voir leurs familles restées en Algérie».

Emmanuel Macron refuse de parler de repentance « Il n’y a pas de repentance chez moi. Il y a un espace, celui de la reconnaissance mutuelle qui n’est ni le déni ni la repentance » en plaidant pour une « reconnaissance entière » de part et d’autre, une manière d’éviter « une histoire en quelque sorte officielle qui nie les parts sombres de ce qui a été fait » a t-il dit.


Retrouvez les articles de ObservAlgérie sur Twitter :

4 Commentaires

  1. Le système algérien actuel et ce depuis 1962 n’a rien à envier au système colonialiste à une différence près ! le premier a dilapidé le capital élaboré et construit par le second et conduit le pays à une guerre civile terrible qui a durée déjà 20 ans laquelle n’est pas finie et ce malgré les rivières de pétrole que le « méchant » colon lui, n’avait pas à sa disposition. Et là, sans parler des massacres des civils de pieds noirs et surtout des harkis. Un véritable crime contre l’humanité et peut être même un génocide si on écoute le les arguments du régime du FLN quant à cette branche de l’arbre algérien qu’il considère comme pourrie et qu’il faut couper cette branche que les harkis constituent (d’ailleurs allez savoir pourquoi et comment « hakis et fils de harkis »). Le FLN qui avait pourtant perdu la guerre sur le terrain militaire s’est défoulé pendant des années sur les harkis avec une barbarie qui n’avait rien à envioer à celle des nazi ou d’autres fascistes criminels qui avaient marqué l’histoire des hommes, un exemple : parmi les 100 000 à 150 000 morts harkis assassinés après le 19 mars par le FLN, on trouve quelques 20 000 utilisés et poussés comme du bétail pour déminer les lignes Maurice et Chales chaque fois qu’un bombe éclate la victime est abandonnée ,très souvent vivante et ensanglantée aux bêtes sauvages.
    Une autre précision : les harkis n’étaient avec la France contre l’Algérie mais les harkis ont juste été contre non pas le FLN lui même mais sa barbarie et sa tyrannie, l’écrasante majorité des harkis ont été comme les autres algériens des hommes qui aspiraient à la liberté, ils ont et tous ! à un moment ou un autre de la guerre poussé par le mépris absolu du FLN pour la vie humaine et son penchant massif pour l’utilisation des méthode abominable sur le plan physique et moral. Moral parce qu’on va ordonner à un homme de tuer précisément d’égorger son propre frère ou son propre père physique car les méthodes barbares qui consistait par exemple à découper d’une façon quasi systématiques les parties lacérer la victime avant de remplir les plaies de sel ….. c’était ça le FLN ! .

  2. Du coté français , un jeune de 39 ans , plein de vigueur , civil , et instruit , élu démocratiquement par son peuple .
    De l’autre coté un vieux militaire de 80 ans et malade , aux responsabilités depuis 1962 , et président depuis bientôt 20 ans . Quel contraste !!!

  3. Le président Macron a traversé la Méditerranée pour parler des harkis et des pieds noirs hhhha franchement c’est l’hopital qui se moque de la charité. Mais Monsieur Macron vous n’avez jamais connu la colonisation ! Qu’est-ce que vous venez embrouiller les Algériens avec ça ? Vous votre génération, elle doit regarder l’avenir. Voyons ! Quand on pense qu’en France la collaboration reste un sujet tabou . Au fait, ou sont les 100 000 collabos français, Est ce que vous leur avez pardonner ? Vous leur serrez la main ? Franchement aller exiger au gouvernement algerien et aux 40 millions d’algérien ce que lui même ne peux pas exiger dans son propre pays.

Qu'en pensez vous ?