Photo : Jean Marie Le Pen
Photo : Jean Marie Le Pen

France – Jean-Marie Le Pen, fondateur et ancien président du Front National (actuel Rassemblement National, extrême droite française) est au cœur d’un scandale concernant la torture pendant la guerre d’Algérie, suite à la publication d’un document d’archives citant son nom.

Le document en question, un rapport du commissariat central d’Alger daté du 1er avril 1957, indique ainsi que Jean Marie Le Pen, alors lieutenant au sein du 1er Régiment Étranger des Parachutistes (REP) aurait personnellement torturé un jeune âgé de 19 ans arrêté par ses hommes.

« Suite à son arrestation et à sa détention du 8 au 31 mars par les parachutistes du 1er REP, le nommé Yahiaoui Abdenou (…) a déclaré avoir fait l’objet de sévices de la part du lieutenant Le Pen, ou sur son ordre », lit-on sur ledit document.

« En particulier, lors de son arrestation, deux fils électriques furent reliés aux lobes de ses oreilles, et le lieutenant Le Pen lui-même (…) lui envoyait des décharges électriques dans le corps » lit-on également. À noter que Jean Marie Le Pen a toujours démenti avoir lui-même pratiqué la torture pendant la guerre de libération nationale.