Photomontage : Ahmed Ouyahia et Ferhat Mehenni
Photomontage : Ahmed Ouyahia et Ferhat Mehenni

Le premier ministre Ahmed Ouyahia a réagi, ce samedi 23 juin, aux déclarations du fondateur du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni, qui avait appelé à la création d’un « corps de contrainte » en Kabylie.

S’exprimant en sa qualité de secrétaire général du RND, lors de la cloture du 5e Conseil national de son parti, Ahmed Ouyahia a considéré que Ferhat Mehenni était « un agent qui appelle à la création de groupes terroristes ».

« Je vous rappelle que dans tous les pays du monde, il existe ce qu’on appelle l’exclusivité du monopole de la violence pour l’État » a également déclaré Ahmed Ouyahia qui s’est dit  content de « voir une prise de conscience face au danger que représente cet individu (Ferhat Mehenni, ndlr) pour toute l’Algérie et pas seulement pour le pouvoir ».

Pour rappel, Ferhat Mehenni avait appelé, lors d’une conférence animée à Londres au début de mois de juin en cours, à la constitution d’un « corps de contrainte » dans le but d’acquérir « l’indépendance de la Kabylie ». « Pour que cette indépendance devienne une réalité, j’appelle la Kabylie, le peuple Kabyle à accepter de bonne grâce et en toute conscience la mise sur pied d’un corps de contrainte, d’une organisation de sécurité de la Kabylie » avait déclaré le leader du mouvement indépendantiste kabyle.