Le fondateur du Mouvement de la jeunesse pour le changement (MJC) et ancien candidat à l’élection présidentielle de 2014, Rachid Nekkaz, a été convoqué par le juge d’instruction près le tribunal d’Akbou (wilaya de Béjaïa) pour « attroupement illégal ».

En effet, Rachid Nekkaz a été convoqué ce jeudi devant le juge d’instruction près le tribunal d’Akbou (wilaya de Béjaïa), a-t-il annoncé sur sa page officielle sur le réseau social facebook.

L’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2014, qui a été convoqué en compagnie de quatre autres personnes, est accusé d’ « attroupement illégal », a-t-il affirmé en précisant que l’affaire remonte à l’année 2014, soit la même année où il s’était présenté à l’élection qu’avait remportée l’actuel chef de l’État pour un quatrième mandat consécutif.

Rappelons que Rachid Nekkaz avait également fait parler de lui il y a quelques semaines, après avoir accusé des éléments des services de sécurité de l’avoir « agressé » et « tenté de [le] tuer ».