Le président français Emmanuel Macron a ratifié, aujourd’hui, un accord franco-algérien conclu auparavant, qui porte sur les échanges des jeunes actifs, entre les deux pays.

Sont concernés par l’accord, tous les jeunes algériens ou français âgés entre 18 et 35 ans, qui sont dans la vie active ou dans le monde professionnel. Le texte de l’accord précise que « le but de l’accord est d’encourager les échanges entre les deux pays ».

Concernant les conditions requises pour pouvoir bénéficier de l’accord, le jeune actif désirant se rendre dans l’autre Etat, doit avoir un diplôme dans le domaine de l’emploi offert ou posséder une expérience professionnelle dans le domaine d’activité concerné.

« Avant leur départ à destination de l’autre Etat, les jeunes actifs doivent s’engager à ne pas poursuivre leur séjour à au delà de la période autorisée », tel qu’est mentionné dans le texte de l’accord.

Le nombre de bénéficiaires de la mesure, ne doit pas dépasser 200 par an dans chaque pays (Algérie et France) et la durée totale autorisée de l’emploi dans le pays d’accueil ne doit pas dépasser les 24 mois.

Pour rappel l’Algérie a ratifié l’accord, qui a été signé le 26 octobre 2015 à Paris, par les anciens ministres des Affaires étrangères des deux pays, Laurent Fabius  et Ramtane Lamamra, en février 2016.