Le député de la wilaya d’Adrar du Front de Libération Nationale (FLN) et vice président de l’Assemblée Populaire Nationale (APS), M. Mohamed Moussouadja réfute les accusations de la journaliste chinoise. Il crie au complot des lobbys Français et marocains.

Accusé par la journaliste chinoise et correspondante de l’agence de presse AFP Joanna Chiu d’agression et harcèlement sexuel dans un tweet. M. Mohamed Moussouadja se dit victime d’un complot des lobbys français et marocains suite à son intervention sur les causes Sahraouie et palestinienne, largement applaudie au forum du Dialogue entre le Parti communiste chinois (PCC) et les partis politiques à travers le monde.

M. Mohamed Moussouadja dément la version de Joanna Chiu «Nous étions reçus comme une délégation officielle par des responsables de hauts niveaux et encadrés par un protocole très strict (…) La photo a été prise de loin et cette journaliste a été envoyé pour nous discréditer» a t-il dit.

Pour rappel, la délégation parlementaire qui a représenté l’Algérie au Dialogue entre le Parti communiste chinois (PCC) et les partis politiques à travers le monde, suivant le 19ème congrès du PCC, est au cœur d’un scandale impliquant une agression sexuelle dénoncée par une journaliste chinoise correspondante de l’Agence de presse française AFP.


|Lire : Le vice-président du parlement algérien accusé d’agression sexuelle par une journaliste de l’AFP



Retrouvez les articles de ObservAlgérie sur Twitter :

2 Commentaires

Qu'en pensez vous ?