Djamel Belmadi
Djamel Belmadi

Le nouveau sélectionneur national, Djamel Belamdi a animé, ce samedi 18 août, sa première conférence de presse au cours de laquelle il est revenu sur les premiers contacts avec la FAF et sur sa méthode de travail, ainsi que ses objectifs avec l’équipe nationale.

«Beaucoup de fierté, un honneur de diriger cette équipe» a déclaré le sélectionneur avant d’ajouter «mon passé de joueur m’a aidé dans ma carrière d’entraîneur. Ça m’a aidé dans mon relatif succès jusque là car je n’avais que ça quand j’ai commencé. C’est une grande responsabilité, j’ai beaucoup réfléchi avant de prendre la décision.»

Ayant refusé de prendre en main les destinées de la sélection en 2014, Djamel Belmadi a indiqué que le moment est venu pour prendre ce poste«Je ne suis pas kamikaze mais pas frileux non plus. On m’a souvent parlé de l’ambition de prendre la sélection. J’ai toujours dit qu’il fallait que j’ai les armes suffisantes pour prendre ce poste» a-t-il affirmé.

Répondant à une question concernant les joueurs évoluant en Europe et les joueurs locaux, Djamel Belmadi indiqué qu’il n’existe pas de différence entre joueur local et professionnel. «Je ne crois pas que les joueurs qui jouent ici sont boulangers le matin. Je crois qu’ils gagnent 25 000 € par mois et ils ont de grosses voitures. Je prends les bons joueurs où qu’ils soient. Arrêtons avec ce débat professionnel – local. J’irai voir les bons joueurs là où ils sont» a-t-il souligné.  

Djamel Belmadi a affirmé que son principal objectif est de remporter la Coupe d’Afrique des nations qu’organise le Cameroun en 2019. «Peut être que j’ai tord. Peut être que vous allez me prendre pour un fou, mais moi je vais dire aux joueurs que je veux gagner la CAN 2019. Je ne m’interdis rien, je crois au travail de tous les jours» a-t-il indiqué.