Le sélectionneur national, Rabah Madjer s’est dit victime d’une «machination» lors de la conférence de presse précédant le match de l’Algérie contre le Portugal. 

Rabah Madjer qui dirigera probablement son dernier match ce soir face au Portugal a pris à témoin la presse portugaise en affirmant être victime d’une machination. «Mes amis portugais ne savent pas la vrai version de ce qui se passe en équipe nationale. Il faut qu’ils le sachent aussi et qu’ils le transmettent dans le monde entier, parce que je suis victime d’une machination, alors qu’on fait du bon travail» a-t-il déclaré.

Le sélectionneur national a expliqué par la suite que des personnes veulent son départ à cause d’une défaite en match amical. «On veut mon départ pour une défaite en amical, c’est du jamais vu ! C’est comme si on demandait le départ de l’entraîneur du Portugal pour le match nul face à la Tunisie.» a-t-il ajouté.

L’ancien joueur vedette du FC Porto est revenu sur son parcours affirmant qu’il a pris des risques en jouant des matchs amicaux contrairement à ses prédécesseurs pour mieux préparer son équipe. «Maintenant je donne raison à mes prédécesseurs qui refusaient de jouer des matchs amicaux car ils ne voulaient pas être dans la même situation que moi. Par contre mon staff et moi avons eu le courage de dire, nous voulons des matchs amicaux, pour construire une équipe nationale sur des bases très solides et on a pas peur de perdre.» a-t-il expliqué.