Le président de l'Association nationale des commerçants et artisans (ANCA) a révélé que pas moins de 70 000 commerçants ont fait faillite depuis le début du Hirak. Hadj Tahar Boulenouar a tiré la sonnette d'alarme sur la situation économique du pays et ses répercussions désastreuses sur les professions libérales, dans une déclaration au journal Echorouk ce mardi 3 décembre.

Ainsi, les commerçants et les artisans subissent de plein fouet les conséquences de la crise économique que traverse le pays. Hadj Tahar Boulenouar explique que « le climat politique ainsi que la stagnation économique ont poussé les commerçants à baisser les rideaux ». Il ajoute que « certaines activités ont perdu jusqu'à 50 % de leurs chiffres d'affaires et deviennent peu intéressantes ».

Le président de l'association nationale des commerçants et artisans souligne que « depuis le début de l'année, un grand nombre d’étrangers ont cessé d'alimenter le marché algérien par leurs produits ». Il signale qu'à cause de la crise politique « certains salons et expositions qui boostent la consommation ont été annulés ».

La solution à la crise économique passe par celle de la crise politique

De son côté l'expert en économie Farhat Ait Ali explique que « la situation politique instable du pays a un effet néfaste sur les activités économiques ». Il ajoute que « la campagne de lutte contre la corruption et les suspicions qui touchent les grands groupes économiques contribue grandement à la stagnation de l'économie ».

L'expert ajoute que « le gel des prêts bancaires est entrain étouffer l'économie nationale ». Il prévoit des « rayons vides dans les magasins si des mesures d'urgence ne sont pas prises par les décideurs ». Farhat Ait Ali conclut que « pour sortir de la crise économique il faut d'abord solutionner la crise politique ».

Il faut rappeler que ce cri d'alarme vient après celui des entrepreneurs qui ont dressé un tableau noir sur la situation de leur secteur. Les effets de la crise économique commencent à se ressentir d'une manière accrue dans tous les secteurs.