Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) en France a adressé cette semaine une mise en demeure contre la chaîne d'info du groupe Canal+, CNews, et son chroniqueur, Eric Zemmour. Et ce, suite aux insultes et propos haineux de ce dernier contre l’islam et l’Algérie, a rapporté l'AFP.

Le CSA estime que les propos tenus par le polémiste français sur le plateau de l'émission « Face à l'Info » du 24 octobre dernier, « ont pu être perçus comme une légitimation de violences commises par le passé à l’encontre de personnes de confession musulmane, mais aussi comme une incitation à la haine ou à la violence à l’égard de cette même catégorie de population ».

L'Autorité de surveillance de l'audiovisuel en France a indiqué qu'en cas de manquements répétés, une sanction qui peut aller de la suspension temporaire du programme à un retrait de l’autorisation de la chaîne, peut être appliquée.

Canal + réagit

Le groupe médiatique Canal+ a annoncé qu’il allait déposer un recours pour abus de pouvoir auprès du Conseil d’Etat, considérant la mise en demeure signifiée par la CSA, « injustifiée » et « contraire aux principes de la liberté d’expression ».

Pour rappel, le polémiste français Eric Zemmour, invité de Christine Kelly dans l'émission « Face à l'Info » de CNews, a dit assumer les massacres du Général Bugeaud en Algérie et invite les Français à faire de même. Ainsi qu'à assumer l'histoire de la France.

C'est lors d'un débat avec le socialiste François Pupponi qu'Eric Zemmour avait dérapé. « Quand le Général Bugeaud arrive en Algérie. Il commence à massacrer les musulmans et même certains juifs. Et bien moi, je suis aujourd'hui du côté du Général Bugeaud. C'est ça, être Français », a-t-il affirmé dans le cadre du thème sur le sentiment d'appartenance au peuple français.

Eric Zemmour a appelé les Français, quelle que soit leur origine, à voir l'histoire de la France en fonction des intérêts de la France, et non en fonction des intérêts de leur communauté d'origine. En d'autres termes, il demande aux Franco-Algériens d'endosser l'histoire française et d'accepter toutes ses facettes. Y compris celle qui montre le colonialisme français massacrer leurs aïeux algériens et spolier leur terre.