Après avoir décidé d’exercer son droit de préemption sur les actifs de la compagnie pétrolière américaine Anadarko en Algérie, la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach prévoit d’user de ce droit sur ceux de la société italienne Edison. En effet, la compagnie algérienne a déjà entamé des négociations avec la société italienne, pour la cession des actifs de cette dernière.

Ainsi, Sonatrach va racheter les actifs d’Edison cédés à Energean Capital pour une valeur de 850 millions de dollars. L’entreprise algérienne a commencé les négociations pour la cession des actifs d'Edison qui est en partenariat avec Sonatrach dans le projet Reggane Nord. La compagnie italienne, filiale d’EDF, est partenaire à hauteur de 11% dans ce même projet, également détenu par Sonatrach avec 40%, par la société espagnole Repsol avec 29,25% et par l’Allemand Wintershall Dea avec 19,5%.

Sonatrach prend la place d'Energean

L’opération de rachat de ces actifs par Sonatrach a été lancée après la validation en juillet dernier de la vente des actifs gaziers d’Edison en Algérie à la société Energean, cotée à Londres. La compagnie algérienne pourra ainsi récupérer le projet de l’entreprise italienne entamé en 2012, avec la signature d’un contrat de prêt de trois milliards de dollars.

Après quatre années destinées à la réalisation, le projet est entré en production en 2016. L’entreprise italienne avait comme objectif d’atteindre une production stable de huit millions de mètres cube de gaz par jour au cours de la première année d’activité. Cette transaction arrive après un mois de la signature des deux entreprises d’un accord de vente/achat de gaz naturel algérien à destination du marché italien pour une durée de huit ans.

Pour rappel, l’Algérie a déjà utilisé ce droit de préemption sur les actifs de la compagnie pétrolière américaine Anadarko en Algérie, acquise par le géant français Total. Ces actifs allaient être cédés par la société américaine Occidental Petroleum au géant français, avant que l'Etat algérien ne décide d'exercer son droit de préemption.

Lire aussi : Sonatrach contracte un crédit de 150 millions de dollars pour l'achat du brut saoudien