Prévu initialement pour ce mercredi 25 décembre, le procès de l’homme d’affaire Issad Rebrab a été reporté au 31 décembre par le tribunal de Sidi M’hamed à Alger. L’homme d’affaires sera ainsi maintenu en détention jusqu’au 31 décembre.

Arrêté le 23 avril dernier, Rebrab est poursuivi dans le cadre de l’affaire Evcon, du nom de la filiale du groupe Cevital spécialisée dans l’eau ultra-pure. Il est accusé de « surfacturation dans des opérations d’importation ». Le tribunal a rejeté sa demande de libération formulée par son collectif de défense le 15 décembre dernier. Une décision que la défense a remise en cause. Cette dernière a toujours considéré comme « abusive » la détention provisoire du patron de Cevital, vu les garanties que ce dernier a présentées.

Il faut souligner que le gouvernement Bedoui a décidé de débloquer tous les projets de l’homme d’affaires que l'ancien gouvernement a bloqués. Omar Rebrab, le fils aîné du PDG de Cevital a affirmé qu' « avec ce nouveau gouvernement, la communication a été rétablie ». « Ils ont écouté nos doléances, demandé des documents de chaque blocage qu’on avait et ils se sont engagés à nous accompagner pour le déblocage des projets. Ils nous ont dit que l’ère du passé est terminée, qu’on veut créer plus d’emplois », a souligné le fils d'Issad Rebrab.

https://youtu.be/1wrt1JVCKJs

Rappelons que l'homme d'affaires a été écroué pour suspicion de fausses déclarations relatives au transfert de capitaux de et vers l’étranger et de surfacturation dans des opérations d’importation de matériel et importation de matériels usagés alors qu’il avait bénéficié des avantages douaniers, fiscaux et bancaires. Il a ensuite été transféré à la prison d’El Harrach où il est incarcéré dans l’attente de son procès.

Lire aussi : Algérie : Les révélations de Omar Rebrab au tribunal de Sidi M’Hamed