Le député et chef du Parti des travailleurs britannique Jeremy Corbyn a présenté ses condoléances à la communauté algérienne vivant en Angleterre suite à l’assassinat d’un livreur algérien à Londres. La mort du jeune livreur a provoqué une vague d'émoi et de consternation en Angleterre.

Dans un tweet publié sur sa page, le chef de l'opposition britannique Jeremy Corbyn s’est dit « choqué par le meurtre insensé d'un chauffeur-livreur de nourriture à Finsbury Park ». Celui-ci a tenu également à présenter ses condoléances à ses proches ainsi qu’à la communauté algérienne « Mes pensées vont à ses proches et à la communauté algérienne ».  Le député estime, dans le même tweet, que « l'agresseur doit être traduit en justice ». Il demande également aux autorités britanniques de "faire plus pour protéger les chauffeurs-livreurs qui ont des conditions de travail aussi dangereuses".

A rappeler qu’un ressortissant algérien résidant en Grande-Bretagne a été mortellement poignardé dans la soirée du vendredi 3 janvier vers 18 h 50 dans le nord de Londres. Le corps du trentenaire a en fait été retrouvé dans le quartier de Charteris Road à Finsbury Park, selon la chaîne britannique LBC.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Premier crime de l'année en Angleterre

Selon le même média, la victime de nationalité algérienne appelée localement «Taki » travaillait comme chauffeur livreur pour UberEats et Deliveroo. Selon des témoins présents au moment des faits, le ressortissant algérien a été victime d'une attaque au couteau suite à une altercation avec un conducteur de voiture. La police métropolitaine de Londres a ouvert sa première enquête. Une autopsie médico-légale a été effectuée sur le corps de la victime et un cordon de police est toujours en place.

La nouvelle de l’assassinat de ce jeune livreur algérien, premier crime de l’année dans ce pays européen, a en effet provoqué une vague d’indignation et de stupéfaction dans le pays. Le chef du conseil d'Islington, Richard Watts a réagi aussi sur Twitter : « Horrifié d'entendre parler de ce crime épouvantable ! quel début terrible pour la nouvelle année ! ».