Les clubs saoudiens sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à des joueurs algériens évoluant au sein du championnat national et à l’étranger. L'Arabie saoudite est devenue un nouvel Eldorado pour les joueurs algériens. Avec l’arrivée de l'ex-international algérien Brahim Chenihi au sein du club de Damac, ils sont désormais cinq joueurs à avoir paraphé un contrat avec une formation saoudienne lors des premiers jours du Mercato d’hiver.

Ainsi, l’ancien milieu de terrain de la JS Kabylie et de l’équipe nationale, Hocine El Orfi, s’est engagé, la semaine dernière, à Al Majzel, dernier du classement de la deuxième division. Deux jours plus tard, c’est au tour de Houssine Lagoun, gardien de but de 24 ans, de signer au sein de l’effectif saoudien.

La direction du club Damac a, quant à elle, fait signer plusieurs joueurs algériens en prévision de la deuxième partie de saison. L’ancien de l’USM Alger, Farouk Chafaï, ainsi que le portier Mustapha Zeghba ont intégré l’équipe du coach algérien, Noureddine Zekri, et ils viennent d’être rejoint par l’ailier de 29 ans, Brahim Chenihi.

De nombreux joueurs algériens sont déjà en Arabie saoudite

Les responsables de plusieurs clubs saoudiens s’intéressent de très près au championnat national et ils sont déjà nombreux à évoluer en Arabie saoudite ; Malik Asselah, Abderraouf Nateche, Chamseddine Rahmani ou encore les champions d’Afrique, Raïs M'Bolhi, Youcef Belaïli et enfin Azzedine Doukha.

Les Saoudiens ne sont pas les seuls à s’activer pour des joueurs issus du championnat algérien ces derniers mois. Les dirigeants des clubs de Tunisie et de France sont, quant à eux, en train de prospecter pour dénicher de jeunes pépites algériennes à la différence des clubs saoudiens qui cherchent des joueurs confirmés.

Le sacre des Verts lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, l’été dernier en Egypte, a beaucoup profité aux joueurs locaux. Ces derniers s’exportent beaucoup mieux après ce gros coup de projecteur sur le football algérien.

Lire aussi : Des clubs français sur les traces des pépites algériennes