Le groupe Cevital ambitionne d’investir dans la construction automobile. Le directeur général de Hyundai Motor Algérie (HMA), filiale automobile du Groupe, Omar Rebrab a affirmé que son groupe a entamé des négociations avec des Chinois pour la réalisation de ce projet dans une déclaration au site d’information le Fil d’Algérie, le lundi 20 janvier.

Ainsi, le groupe d’Issad Rebrab veut passer à un autre stade dans la filière de l’automobile. Il compte dépasser le montage automobile qui a montré ses limites en Algérie. Omar Rebrab annonce : « Nous sommes en négociation avec les plus grands producteurs automobiles en Chine pour un partenariat sérieux relatif à la fabrication automobile en Algérie ».

Le directeur général de Hyundai Motor Algérie (HMA) explique que le projet consiste à fabriquer entièrement des voitures en Algérie. Il ajoute que Cevital envisage « de convaincre les équipementiers internationaux à s’installer en Algérie pour fournir les pièces nécessaires dans la production locale ».

Omar Rebrab considère que les prix des véhicules sont trop élevés

Par ailleurs, Omar Rebrab affirme que son groupe est sur la bonne voie pour redynamiser ses activités bloquées depuis quelques mois. Il indique que Hyundai Motor Algérie « reprendra l’activité à travers le développement du service après-vente du véhicule particulier, du poids lourd et des engins dans la succursale de Oued Smar à Alger, ainsi que dans les autres succursales de HMA et de ses distributeurs qu’ils lui sont restées fidèles ».

Il précise que le groupe dispose « d’un stock de pièces de rechange de plus de trois milliards de dinars en plus d’une équipe professionnelle dédiée au service après-vente et pièces de rechange chapeauté par un nouveau directeur général cumulant une expérience de plus de 16 ans dans le domaine ».

Omar Rebrab conclut que les prix des véhicules « doivent impérativement être revus à la baisse ». Il considère que « c’est inconcevable que des prix pareils soient affichés pour des véhicules montés en Algérie, pour moi, c’est tout simplement du vol ».

Lire aussi : Industrie automobile : Le gouvernement lorgne du côté de Rebrab