L'Algérie a enregistré une forte secousse tellurique ce vendredi 24 janvier, selon une indication du Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géologie (CRAAG). Selon une publication de ce centre sur son site Internet, il s'agit d'un séisme dont l'épicentre a été localisé dans la wilaya de Jijel.

C'est exactement à 3 kilomètres au nord-est de la localité d'El Aouana que l'épicentre du tremblement de terre a été localisé. Une secousse d'une magnitude de 4.9 degrés sur l'échelle ouverte de Richter. Toujours selon le CRAAG, le séisme a eu lieu à 8h24 ce vendredi matin.

Il faut dire que cette secousse a été ressentie à des dizaines de kilomètres à la ronde. Vu sa puissance, même les habitants de Tizi Ouzou, en Kabylie, l'ont ressentie. Selon des publications sur les réseaux sociaux, les habitants de Constantine, de Mila et de Skikda ont également ressenti ce séisme qui a frappé cette localité de Jijel, proche de la frontière avec Bejaïa.

A 4.9 degrés sur l'échelle ouverte de Richter, ce tremblement de terre peut être considéré comme puissant. Habituellement, les séismes tournent autour de 3 à 4 degrés. Comme le 15 janvier dernier, quand la région de Dellys, en Kabylie, a été secouée par deux séismes successifs. Des secousses dont la magnitude était de 3.1 et de 3.6 degrés sur l'échelle ouverte de Richter. Et là aussi, les habitants de plusieurs wilayas, y compris Alger et Tizi Ouzou, ont ressenti les deux secousses.