Algérie : Une nouvelle secousse tellurique frappe Jijel

Une nouvelle secousse tellurique de magnitude 3,6 degrés sur l'échelle ouverte de Richter, a été enregistrée vendredi à 20h10 dans la wilaya de Jijel, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG).

L’épicentre de cette secousse, de magnitude de 3.6 sur l’échelle de Richter, a été localisé à 10 km au nord-est de la commune d’El Aouana, précise la même source. Dans l’après-midi de ce vendredi, une réplique d'une magnitude de 3,6 sur échelle ouverte de Richter a été enregistrée à 12h25 à 3 kilomètres au nord-est de la localité d'El Aouana. 

Il faut rappeler qu'une secousse d'une magnitude de 4.9 degrés sur l'échelle ouverte de Richter a eu lieu à 8h24 ce vendredi matin dans la même localité. Ce tremblement de terre a été ressenti à des dizaines de kilomètres à la ronde. Vu sa puissance, même les habitants de Tizi Ouzou, en Kabylie, l'ont ressentie. Selon des publications sur les réseaux sociaux, les habitants de Constantine, de Mila et de Skikda ont également ressenti ce séisme qui a frappé cette localité de Jijel, proche de la frontière avec Bejaïa.

Notons que le tremblement de terre n'a fait aucune victime et aucun blessé. Cependant, des fissures sont apparues sur plusieurs immeubles et des affaissements de routes ont été constatés vendredi à El Aouana, située à 20 km à l’Ouest de Jijel, a indiqué le président de l’Assemblée populaire communale (APC), Merouane Boufenissa, rapporte l’agence officielle. « Une cellule de crise a été installée supervisée par le chef de l’exécutif local et ses membres ont procédé à des inspections de terrains et ont constaté des fissures sur des immeubles des cités des 20 et 30 logements » a-t-il ajouté.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an


Vous aimez cet article ? Partagez !