Un avion de la compagnie nationale aérienne Air Algérie a du rebrousser chemin et revenir à son point de décollage, l'aéroport d'Alger, en raison d'un épais brouillard qui a perturbé la vision, ce vendredi 14 février. En effet, le vol AH6190 n'a pas pu atterrir à l'aéroport Mohamed Boudiaf de Constantine.

En effet, l'avion d'Air Algérie devait atterrir à Constantine à 6h35 ce vendredi matin. Mais le commandant de bord a du prendre la décision de revenir vers Alger où le ciel est plus clément. Le brouillard était trop épais et la vision était quasi-nulle pour l'équipage de l'appareil.

Il arrive souvent que de telles mesures soient prises par Air Algérie. Par mesure de sécurité, la compagnie aérienne algérienne préfère annuler une manœuvre, ou même un vol, pour ne pas prendre des risques pour les passagers. C'est que les catastrophes aériennes qui ont endeuillé des familles algériennes et du monde entier sont encore dans les mémoires de tout un chacun.

Il faut dire qu'Air Algérie montre autant de manquements que de la haute compétence. Notamment en ce qui concerne ses pilotes dont la compétence d'un certain nombre d'entre eux est reconnue mondialement. La meilleure preuve est l'atterrissage spectaculaire, au milieu d'une tempête, réussi le 9 février dernier par le pilote du vol AH2054 faisant la liaison Alger - Londres.

À lire aussi :  Loi Darmanin : Quel avenir pour les migrants travaillant dans la restauration ?

En plein tempête Ciara qui faisait rage en Europe occidentale ce jour-là, le pilote d'Air Algérie a réussi à poser son appareil en toute sécurité dans la capitale de Grande-Bretagne. Sur des images mises en ligne sur les réseaux sociaux, on remarquait l’approche visiblement périlleuse d’un Boeing 737-800 d’Air Algérie, aux prises avec de fortes rafales d’un vent latéral.