Le visa pour les 26 États de l’Union européenne coûte plus cher depuis le 2 février dernier. Cette hausse a été confirmée par TLS Contact Algérie dans un communiqué rendu public ce lundi 17 février. Ce prestataire de services a publié les nouveaux tarifs qui vont être appliqués selon le type de visa demandé.

Ainsi, le visa Schengen de court séjour (1 à 90 jours) coûtera 80 euros, soit 10 550 DA avec le taux de change officiel. Le visa pour les départements d’Outre-Mer de court séjour (1 à 90 jours) va coûter 60 euros, soit 7 900 DA. Quant au visa long séjour (études), il sera payé 50.00 euros, soit 6 700 DA. Concernant le visa de court séjour (1 à 90 jours) pour les Collectivités Territoriales d’Outre-Mer, les demandeurs devront s'acquitter de 9 euros, l'équivalent de 12 000 DA.

Pour le visa de transit France + départements d’Outre-mer (1 à 90 jours), il coûtera dorénavant 60 euros ou 7 900 DA et le visa long séjour (plus de 90 jours) 99 euros, soit 13 050 DA. Par contre, le visa long séjour étudiant avec attestation Campus France s'élève à 50 euros, soit 6 600 DA et les visas de long séjour étudiant sans attestation Campus France 99 euros, soit 13 050 DA. Enfin, le visa pour étudiants boursiers des organismes étatiques reste gratuit.

Par ailleurs, les tarifs appliqués aux enfants de 6 à 12 ans s'élèvent désormais à 40 euros, soit 5 300.00 DA, alors que pour les enfants de moins de 6 ans et les visas pour conjoints de ressortissants français, dont le mariage a été transcrit sur les registres de l’état civil français ou célébré en France, restent gratuits.

Le prestataire de service a aussi tenu à rappeler que les frais des demandes de visa doivent être réglés « uniquement en dinar algérien et peuvent fluctuer selon le taux de change en vigueur ».

Lire aussi : Visa Schengen : Voici les détails de la hausse des frais