Le visa pour les 26 États de l’Union européenne coûte plus cher depuis le 2 février dernier. Cette hausse a été confirmée par TLS Contact Algérie dans un communiqué rendu public ce lundi 17 février. Ce prestataire de services a publié les nouveaux tarifs qui vont être appliqués selon le type de visa demandé.

Ainsi, le visa Schengen de court séjour (1 à 90 jours) coûtera 80 euros, soit 10 550 DA avec le taux de change officiel. Le visa pour les départements d’Outre-Mer de court séjour (1 à 90 jours) va coûter 60 euros, soit 7 900 DA. Quant au visa long séjour (études), il sera payé 50.00 euros, soit 6 700 DA. Concernant le visa de court séjour (1 à 90 jours) pour les Collectivités Territoriales d’Outre-Mer, les demandeurs devront s'acquitter de 9 euros, l'équivalent de 12 000 DA.

Pour le visa de transit France + départements d’Outre-mer (1 à 90 jours), il coûtera dorénavant 60 euros ou 7 900 DA et le visa long séjour (plus de 90 jours) 99 euros, soit 13 050 DA. Par contre, le visa long séjour étudiant avec attestation Campus France s'élève à 50 euros, soit 6 600 DA et les visas de long séjour étudiant sans attestation Campus France 99 euros, soit 13 050 DA. Enfin, le visa pour étudiants boursiers des organismes étatiques reste gratuit.

À lire aussi :  Air Algérie bouscule la Royal Air Maroc en Afrique avec son nouveau programme de vols

Par ailleurs, les tarifs appliqués aux enfants de 6 à 12 ans s'élèvent désormais à 40 euros, soit 5 300.00 DA, alors que pour les enfants de moins de 6 ans et les visas pour conjoints de ressortissants français, dont le mariage a été transcrit sur les registres de l’état civil français ou célébré en France, restent gratuits.

Le prestataire de service a aussi tenu à rappeler que les frais des demandes de visa doivent être réglés « uniquement en dinar algérien et peuvent fluctuer selon le taux de change en vigueur ».

Lire aussi : Visa Schengen : Voici les détails de la hausse des frais