Le porte-parole de la compagnie aérienne Air Algérie a accusé la compagnie française Air France d’user de concurrence déloyale afin de gagner des parts de marché en Algérie. Amine Andaloussi a affirmé ce mercredi 19 dans une interview donnée à la Chaîne Une de la Radio nationale qu’Air France profite de la grève du personnel navigant commercial PNC pour renforcer sa présence sur le marché algérien, notamment à travers sa filiale low-cost Transavia.

Le porte-parole d’Air Algérie a profité de l’occasion pour tirer la sonnette d’alarme sur la situation financière de l’entreprise ainsi que sur les dangers qui la guettent à cause de son instabilité. Il a averti sur les conséquences néfastes de la grève des PNC et souligné qu’ « hier mardi, une compagnie aérienne étrangère concurrente d’Air Algérie a annoncé un plan d’investissement conséquent pour l’Algérie. Ce programme qui coïncide avec le deuxième jour de grève des PNC prévoit 17 vols vers l’Algérie en une semaine. Ce qui est important ».

Amine Andaloussi affirme que la compagnie algérienne est dans le collimateur de ses concurrents, notamment Air France qu’il cite nommément et appelle le personnel de la compagnie nationale à « rester vigilants car (ils) sont ciblés ».

Air Algérie va renforcer sa flotte de 29 avions

Par ailleurs, le porte-parole d’Air Algérie a indiqué que la compagnie a pris des mesures pour limiter les pertes causées par la grève des PNC. Il a annoncé le recrutement d’un nouveau personnel et l’affrètement de deux avions de Tassili Airlines pour remplacer les avions cloués au sol. Amine Andaloussi a aussi révélé que la compagnie nationale va renforcer sa flotte avec 29 nouveaux avions qui seront opérationnels d’une façon graduelle.

Il faut rappeler que la grève déclenchée par les PNC pour réclamer essentiellement la hausse des salaires, a engendré de grandes perturbations ainsi que l’annulation de plusieurs vols de la compagnie nationale.

Lire aussi : Air Algérie sérieusement menacée par des compagnies françaises