Le dinar algérien n’arrive pas à remonter la pente devant les devises étrangères malgré le recul de la demande sur ces dernières. En effet, la monnaie nationale, qui reste toujours au-dessous du seuil symbolique des 200 DA pour un euro, ce mardi 25 février sur les principaux marchés des devises, notamment celui du Square Port-Saïd (Alger), est loin des taux de change officiel.

Ainsi, le dinar algérien s’échange à 198 dinars pour un euro, soit un dinar de moins qu’il y a 4 jours, alors que le dollar est remonté à 180 dinars et la livre sterling à 233 dinars. Ces devises étrangères connaissent une petite remontée après un faible recul dû au contexte économique très complexe.

Ces légers changements du taux de change sont les signes que les opérateurs économiques sont dans l'attente de la mise en application des nouvelles mesures annoncées. La hausse conséquente de l'allocation touristique annoncée par Abdelmadjid Tebboune et conditionnée par la suppression des marchés de change parallèle n’a pas eu jusque-là l’effet escompté sur le marché noir des devises. Cette mesure est censée limiter la demande en devises et, par ce fait, peser sur sa valeur sur le marché noir, pour la ramener à des taux de change relativement proches du taux officiel.

Un autre élément censé booster le marché noir s’est avéré peu important. Il s’agit de l’autorisation de l’importation des véhicules de moins de trois ans qui a déchanté les Algériens à l’annonce des prix de ces véhicules qui avoisinent ceux des neufs.

Taux de change sur le marché officiel

La monnaie nationale est échangée à 131 dinars pour un euro et 120 dinars pour un dollar, selon les chiffres de la Banque d’Algérie. Elle connaît ainsi une léger recul par rapport à la devise européenne et une légère hausse devant le dollar américain. Le dinar reste tout de même stable vu que sa valeur est fixée par des décisions politiques.

En savoir plus : Algérie Bourse – Devises et taux de change du dinar algérien