Lydie Stéphany-Yahiaoui, une Française mariée à un sans-papier algérien, mène depuis plus de 8 mois, une véritable bataille juridique en France pour retrouver son mari bloqué en Algérie. Car le consulat de France en Algérie lui refuse toujours sa demande de visa, rapporte le quotidien français, Ouest France.  

Selon le média régional, Lydie Stéphany et Massinissa Yahiaoui se sont mariés en avril 2019 à Morlaix, dans le Nord-ouest de la France. Au prétexte de finaliser son visa d'époux, la préfecture de Quimper a incité Massinissa à retourner en Algérie. Mais le consulat de France en Algérie ne le laisse plus revenir. Toutes ses demandes de visa ont été rejetées.

Depuis plus de 8 mois, Lydie Stéphany-Yahiaoui s’est engagée dans une longue bataille juridique contre l’administration française, qui reconnait pourtant la validité de ce mariage. L'épouse de l'Algérien a dû faire appel à un avocat, mais son modeste salaire d'agent de lycée ne suffit pas pour effectuer toutes les démarches nécessaires. Elle a donc décidé, à l’aide de ses amis, de lancer une collecte de dons sur internet.

Les amis du couple ont également lancé une pétition adressée à la République française pour  permettre au couple Franco-algérien de s’unir une nouvelle fois sur le territoire français.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Des dizaines d’Algériens mariés à des Françaises bloqués en Algérie

Il faut préciser que le cas de Massinissa Yahiaoui et Lydie Stéphany n’est pas une exception.  Plusieurs Algériens mariés à des Françaises sont empêchés de rejoindre leurs épouses en France. Ils sont toujours bloqués en Algérie à cause des visas. En effet, l’ambassade et les consulats de France en Algérie refusent de leur délivrer des visas d’entrée pour rejoindre leurs conjoints. Ils sont plus de 100 couples franco-algériens qui vivent le calvaire de la séparation, faute de visas d’entrée sur le territoire français. La raison invoquée généralement est l’absence de preuve sérieuse de mener une vie commune.

Le 8 janvier dernier, des dizaines d’Algériens mariés à des Françaises ont organisé un rassemblement de protestation devant le siège du ministère des Affaires étrangères à Alger pour dénoncer l’arbitraire de l’ambassade et des consulats de France en Algérie. Ils interpellent le ministère des Affaires étrangères afin de faire pression sur les services consulaires français.