L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié, sur son site web, les principales précautions à prendre afin de prévenir la propagation du coronavirus qui s'étend de façon inquiétante à travers le monde. En Algérie, jusqu’à hier mercredi 26 février, un cas a été déclaré et un autre est suspecté, à Batna.  

Ainsi, l'OMS insiste essentiellement sur l’hygiène corporelle ( lavage et désinfection fréquents des mains, de préférence avec des produits hydro-alcooliques ) et déconseille de se frotter les yeux, le nez ou la bouche sans qu’ils ne soient préalablement propres, afin d’éviter toute transmission du virus par les mains.

En outre, tout rapprochement ou contact avec autrui doit être évité au possible : une distance d’au moins 1 mètre doit être gardée entre deux interlocuteurs, surtout si un ou plusieurs symptômes de la maladie se manifestent chez l'un d’eux, notamment la toux, l’éternuement et la fièvre.

Ainsi, si une personne présente les symptômes du virus, à savoir des maux de tête, un nez qui coule, toux, mal de gorge, douleurs thoraciques et musculaires et essoufflements, elle doit immédiatement consulter un médecin. Certes, les signes peuvent révéler une simple grippe, mais la vigilance et la prévention doivent être de mise, alerte l’OMS.

L'OMS conseille un usage « rationnel » des masques sanitaire

S’agissant du port du masque médical, l’OMS note que celui-ci peut contribuer à limiter la propagation de la maladie seulement si les précautions susmentionnées sont prises.

À lire aussi :  Le calvaire des demandeurs de titre de séjour en Seine-Saint-Denis

En outre, l’Organisation mondiale de la santé préconise de faire un usage « rationnel » des masques sanitaires et d’éviter tout gaspillage pouvant provoquer la pénurie et la panique. Elle précise, ainsi, que le masque médical ne doit pas être porté en cas d’éternuements ou de toux, mais en cas de suspicion réelle d’atteinte au coronavirus chinois, baptisé récemment Covid-19 par la communauté scientifique.

A noter que les agents de santé et les membres du corps médical, qui s’exposent à un risque d'infection très élevé, sont appelés à observer des mesures de prévention plus strictes.

Rappelons, enfin, que l’OMS insiste sur l'impératif de renforcer la surveillance des infections respiratoires sévères dans chaque pays et de la préparation de ces derniers aux situations d’urgence sanitaire.

L’Algérie se prépare à faire face au Coronavirus

Pour rappel, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a donné des instructions urgentes, suite à la découverte du premier cas de contamination au coronavirus en Algérie. Les autorités sanitaires se préparent à faire face à tout risque de propagation de l’épidémie.

Le ministère de la santé a adressé des instructions et des recommandations à toutes les directions de la santé publique dans les 48 wilayas du pays. Ces  instructions urgentes concernent les services d’urgences de tous les hôpitaux algériens. Le personnel médical et paramédical est instruit de porter en constance des masques de protection et de prendre très au sérieux tous les cas de fièvre aiguë. Les hôpitaux devront renforcer leurs « capacités de diagnostic » du Covid-19 en multipliant les moyens de dépistage et également commander « en quantité » des masques de protection.

À lire aussi :  Soixante ans après l'indépendance, ces Algériens papis-portefeuilles

Lire aussi : Algérie : Un nouveau cas de Coronavirus suspecté