Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé les musulmans de France, dont les Algériens, à suivre des consignes pour éviter la propagation du coronavirus depuis les mosquées. Les imams et les responsables de mosquées devraient, de leur côté, prendre des mesures urgentes, selon l'appel du Conseil.

Le président du CFCM, Mohamed Moussaoui, a en effet appelé les fidèles à éviter de se serrer la main quand ils se rencontrent à la mosquée. "Il faut éviter de se serrer la main et privilégier la salutation orale et à distance", invite-t-il les fidèles, notamment les Algériens, habitués au contact physique lors des salutations.

Aussi, les croyants qui fréquentent les mosquées sont appelés à se laver fréquemment leurs mains. A l'adresse des imams et des responsables des mosquées, le CFCM a conseillé de retirer les serviettes à usage multiple des salles d'ablutions. Le Conseil de Mohamed Moussaoui les exhorte à utiliser des serviettes à usage unique, comprendre les serviettes en papier.

Certains fidèles ne devraient pas se rendre dans les mosquées

Il y a, en outre, le cas des fidèles, notamment les Algériens, qui présentent certains symptômes de la grippe, ou de toute autre maladie, qui sont similaires à ceux du coronavirus. Le CFCM cite l'éternuement, la toux, les difficultés respiratoires et la fièvre. Ceux-là sont carrément invités à aller consulter un médecin, mais surtout à ne pas se déplacer vers les mosquées. Et ce, dans toute la France.

Le CFCM semble conscient de la délicatesse du problème. Un Algérien ou un Marocain qui chope le coronavirus en France peut contribuer à sa prolifération rapide, notamment en raison des habitudes sociales en vigueur au sein de la communauté émigrée. Pire encore, le sujet atteint peut propager le virus en Algérie ou au Maroc où les moyens de lutte ne sont pas développés.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : La France met en garde ses ressortissants