Bien qu'aucun cas de coronavirus n’ait été enregistré jusque-là, le Maroc a déclenché l'alerte vu la hausse des cas suspectés de contamination. Les mesures de prévention et de précaution ont été renforcées pour lutter contre le risque d'épidémie, a indiqué le ministre marocain de la Santé.

Il faut dire que le Maroc est dangereusement exposé au danger de contamination par le coronavirus chinois (Covid-19) puisqu’il accueille quotidiennement des milliers de touristes venant principalement d’Europe et d'Asie. Et pour faire face à toute situation d'urgence, les autorités du Royaume chérifien ont convenu de la mise en place d'une batterie de mesures de contrôle sanitaire au niveau des aéroports et des établissements de santé.

Jusqu’à aujourd'hui lundi 2 mars, le ministre marocain de la Santé parle de quatre nouveaux cas suspects enregistrés. Leur nombre passe ainsi de 21 à 25, mais certains médias étrangers évoquent un nombre de cas suspectés de coronavirus beaucoup plus élevé, avançant même l'existence de sujets atteints confirmés.

Par ailleurs, le ministre de la Santé appelle les citoyens marocains au calme et à appliquer les recommandations énoncées par l’OMS. Il a également exhorté les populations locales à se méfier des informations et des alertes qui n’émanent pas des départements ministériels. Pour éviter les fausses alertes qui visent à semer la psychose au sein de la population.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

A signaler, par ailleurs, que la police marocaine a interpellé un homme à Tétouan, dans le nord du pays, pour « diffusion de fausses rumeurs selon lesquelles des cas contaminés auraient été diagnostiqués dans le pays ». Rappelons, enfin, que devant cette menace mondiale de pandémie, le Maroc a été contraint de reporter d'importants événements sportifs et culturels et d’annuler des rassemblements.