Trente personnes sont placées en isolement à l'hôpital de Boufarik, à Blida, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Selon le chef du service des maladies infectieuses de cet établissement, ces personnes sont des proches ou des amis des quatre patients contaminés par le virus Covid-19.

Leur isolement entre dans le cadre de l'enquête épidémiologique lancée depuis la découverte des deux cas enregistrés le 1er mars. Selon Mohamed Yousfi, tout l'environnement de la femme et de sa fille devait se trouver en isolement pour subir des tests. C'est ce qui a d'ailleurs permis la découverte des deux nouveaux cas, lundi 2 mars.

Si des cas supplémentaires sont détectés, les autorités sanitaires prendront les mesures adéquates. C'est ce que précise également le même responsable qui dément, par ailleurs, la contamination au Covid-19 d'une étudiante de l'université de Blida.

Les 4 personnes infectées sont en bonne santé

Aussi, le responsable de cet établissement de santé évoque le cas des quatre personnes infectées. Elles sont hospitalisées au sein de son service et se trouvent en bonne santé. Selon lui, les patients concernés ne présentent plus de symptômes de la maladie. Comprendre qu'ils sont en voie de guérison et qu'ils vont bientôt quitter l'hôpital en question.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Pour rappel, l'Algérie a enregistré cinq cas de contamination au coronavirus. Le premier cas, confirmé le 25 février, est un Italien qui a fini par être rapatrié en Italie. Ensuite, une femme de 54 ans et sa fille de 24 ans ont été confirmées le premier mars. Elles ont été contaminées par des proches venus de France qui n'ont détecté leur maladie qu'après leur retour dans l'Hexagone. Le 2 mars, deux autres proches des deux femmes ont été confirmées porteuses du Covid-19 et placées en isolement pour un traitement.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Deux nouvelles contaminations (ministère)