L'unité de production des produits laitiers Danone Algérie de Blida a été fermée, mardi 3 mars, par la direction locale du commerce. L'usine est accusée d'utiliser une matière périmée dans la fabrication du yaourt. 600 kilogrammes de la matière première mise en cause ont été saisis.

« Nous avons procédé à la fermeture de l’usine Danone de la wilaya de Blida après la découverte de l’utilisation des parfums périmés goûts biscuit dans la production de yaourts. La date de péremption était fixée au 15 janvier 2020 alors qu’il était toujours utilisé le 19 février dernier », a expliqué le directeur du commerce de la wilaya de Blida, Djamal Abad.

Et d'ajouter : « Nous avons saisi 600 kilogrammes de cette matière première. Le 2 mars, nos services effectuent une visite surprise dans l’unité et découvrent d’autres utilisations des produits périmés ». Le même responsable affirme qu'il a « été décidé également du retrait du marché du yaourt fabriqué par cette unité, avant le 15 janvier, après le constat du non respect des conditions de la chaîne de production et des règles d'hygiène ».

L'entreprise Danone Algérie réagit

L'entreprise Danone Algérie n'a pas tardé à réagir pour se défendre. En effet, dans un communiqué publié dans la soirée du mardi 3 mars, l'entreprise a démenti « les allégations postées sur les réseaux sociaux ». « Danone Djurdjura Algérie n’utilise en aucun cas ces matières premières dont la date est arrivée à échéance », affirme la SPA dans son communiqué.

À lire aussi :  France : Voici les meilleures villes étudiantes 2022

Réfutant les accusations portées à son encontre, Danone Algérie indique que « notre processus de production est tout à fait conforme à nos procédures internes et à la réglementation algérienne ». L'entreprise a tenu, en outre, à rassurer les consommateurs "que notre entreprise accorde la plus grande importance à la qualité de ses produits finis et au choix de ses matières premières. Nous nous assurons de garantir des procédures qui respectent la réglementation algérienne en vigueur ».

Par ailleurs, Danone Algérie fait savoir qu’elle collaborera avec les autorités publiques au niveau de la wilaya de Blida pour clarifier la situation. « Nous allons collaborer avec les autorités locales de la wilaya de Blida, pour clarifier cette situation et faire tout le nécessaire pour rassurer nos consommateurs », conclut, en effet, le communiqué.