Après Danone, à Blida, six autres laiteries ont été successivement fermées en Algérie pour des raisons liées à la chaîne de production. Ces usines sont situées dans les wilayas de Tizi Ouzou, Annaba, Blida, Médéa et Batna. C'est ce qu'a mentionné le ministre du Commerce, Kamel Rezig, dans un message de félicitations adressées aux directions du commerce des cinq wilayas, mercredi 4 mars, sur sa page Facebook. 

Cette publication révèle que des instructions ont été données aux directions du commerce des différentes wilayas en Algérie à l'effet de « surveiller de près » les producteurs de lait et dérivés. Pour rappel, au lendemain de son installation à la tête du ministère algérien du Commerce, Kamel Rezig parlait déjà de mener en guerre contre ce qu'il a appelé "la mafia du lait".

« Quiconque veut tester la force de l’État après une semaine la verra, que ce soit un revendeur ou un distributeur de lait … Je ne suis pas menaçant, mais tout le monde verra la puissance de l’État », avait-il averti en janvier dernier.

Ainsi, un peu plus d'un mois après ces déclarations, les services de contrôle ont procédé à des fermetures successives d'usines de fabrication de lait et dérivés. Dans sa publication sur Facebook, le ministre remercie donc les directions du commerce de Blida, Batna et Médea puis de Tizi Ouzou et Annaba d'avoir « découvert des laiteries qui trichent en utilisant des produits périmés » dans le processus de production.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Kamel Rezig n'a toutefois pas cité les noms des unités concernées, se contentant d'affirmer que ces dernières devront répondre de leurs faits devant la justice. Notons, pour rappel, que les unités Danone Algérie de Blida et de Béjaïa ont été fermées mardi 3 mars. La laiiterie de Draâ Ben Khedda, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, a été rouverte après quelques jours de fermeture à la suite de la découverte de la bactérie "Coliforme".

Lire aussi : Danone Algérie réagit à la fermeture de son usine à Blida