Un malade confiné dans le service des maladies infectieuses à l’hôpital de Boufarik a trompé la vigilance des gardiens de nuit, dans la soirée du 6 au 7 mars à 4 heures, pour s'enfuir de cette structure hospitalière, selon le journal arabophone Echourouk. Il s’agit d’un homme âgé de 41 ans qui était admis à cet établissement après avoir été testé positif au coronavirus.

Cette fuite a mis les services de sécurité dans un état d’alerte maximale. La Police et la Gendarmerie ont entrepris des recherches intenses pour retrouver le patient le plus tôt possible. Ce dernier représente un danger imminent sur la santé publique, étant donné qu’il risque de contaminer toutes les personnes avec lesquelles il peut entrer en contact. Une enquête a été ouverte par les agents de sécurité pour situer les responsabilités dans cette affaire.

Conditions de confinement difficiles

Il faut dire que plusieurs patients se sont plaints des conditions "inhumaines" de leurs confinement dans ce service de l’hôpital de Boufarik. Une vidéo circule sur les réseaux sociaux depuis l’après-midi du jeudi 5 mars et donne une idée sur le quotidien des patients confirmés positifs au coronavirus. Ces derniers ne supportent plus les conditions de leur "emprisonnement”.

La patiente, qui a filmé l'intérieur de la pièce dans laquelle elle est confinée, s’est plainte des conditions difficiles d’isolement. Les images qu’elle diffuse montrent quelques pièces qui ressemblent à peine à des salles d'hôpital. Ainsi, les conditions insupportables de confinement, conjuguées au stress dû à la maladie, peuvent pousser d’autres patients à commettre des actes désespérés.

À lire aussi :  Après 60 ans d'activité, Caritas Algérie a dû fermer ses portes

Il faut rappeler que de nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés, samedi 7 mars, en Algérie portant à 19 le nombre de cas confirmés, selon le ministère de la Santé. Ce dernier a affirmé que les malades sont accueillis dans de bonnes conditions, alors que la réalité dit autre chose.

Lire aussi : Coronavirus : Deux nouveaux cas enregistrés en Algérie