L'épidémie de coronavirus, qui a fait en quelques mois seulement des milliers de morts, continue sa propagation dans plus de 80 pays. Les plus touchés sont la Chine, où le premier foyer est apparu, l’Italie, l'Iran et la France. Ces pays ont d'ailleurs décrété l'état d'urgence sanitaire pour faire face à la propagation du virus, en attendant de trouver un vaccin.

En Algérie, Mohamed Yousfi, directeur du service des maladies infectieuses de l'hôpital de Boufarik, a dévoilé, lundi 9 mars, que huit nouvelles personnes suspectées d'être contaminées par le coronavirus Covid-19 ont été mises en isolement, en attendent les résultats du laboratoire. Le responsable rassure, à l'occasion, que l'état de santé des malades placés en confinement depuis la propagation du virus reste stable.

En Algérie, comme dans tous les pays touchés par l'épidémie, le recensement du nombre des personnes infectées par ce germe pathogène se fait chaque jour en raison de la propagation inquiétante du virus.

Pour rappel, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière a confirmé, mardi 25 février dernier, le premier cas atteint. Il s'agit d'un ressortissant italien arrivé en Algérie le 17 février, puis rapatrié. Après l'Egypte, l'Algérie est le deuxième pays africain touché par cette épidémie.

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

Quelques jours après la déclaration du premiers cas, deux autres ont été confirmés. Il s'agit d'une femme et de sa fille, résidant dans la ville de Boufarik, dans la wilaya de Blida. Elles ont été contaminées par un octogénaire et sa fille établis en France. Depuis, le nombre des sujets infectés a atteint 20 cas, dont 16 sont issus d'une même famille, rapporte le ministère de la Santé.

Les mesures de prévention renforcées

A titre préventif, la Ligue de football professionnel (LFP), en accord avec la Fédération algérienne de football (FAF), étudie la possibilité d'instaurer le huis clos pour les prochaines rencontres des championnats des Ligues 1 et 2. La progression du coronavirus a amené au report de plusieurs événements, dont le championnat africain des clubs de handball ainsi que la Supercoupe d'Afrique des clubs, prévus initialement à Alger du 2 au 13 avril. De même, le Festival international du film du Sahara, programmé au départ du 14 au 19 avril, a été reporté au mois d'octobre.

Afin de contrer la propagation du virus, le département de Benbouzid a consacré, dimanche 8 mars, un budget s'élevant à 370 milliards, notamment dans le but d'intensifier le contrôle aux postes frontaliers. Dans la même perspective, le ministère de la tutelle a annoncé la décentralisation des centres de dépistage du coronavirus pour désengorger l'Institut Pasteur, qui se trouve saturé depuis l'apparition du virus.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Notons qu'un rapport publié par plusieurs épidémiologistes, dans la revue The Lancet, en février dernier, fait état de la vulnérabilité de l'Afrique face à la propagation du virus chinois, estimant que l'Algérie, aux côtés de l'Égypte et de l'Afrique du sud, sont l'une des portes d'entrée les plus importantes du continent.

Lire aussi : Algérie : Nouvelles mesures exceptionnelles pour lutter contre le coronavirus