Le directeur de l'hôpital de Boufarik dans la wilaya de Blida, Reda Daghbouch, a confirmé mardi 10 mars, que les résultats des prélèvements de huit cas suspectés d'avoir contracté le coronavirus se sont avérés négatifs. Les résultats pour le cas d'un nourrisson de deux ans ne sont pas encore disponibles.

Reda Daghbouch a déclaré que trois autres cas suspects ont été convoqués et reçus par la structure hospitalière qu'il dirige. Ils ont été mis en quarantaine, selon lui, rappelant que tous les cas confirmés à la contamination au coronavirus, sont issus de la même famille de Blida.

Le même responsable a déclaré que les patients admis dans son hôpital étaient dans leur meilleur état ajoutant qu' « ils ont besoin du soutien de tous les Algériens et de leurs prières ». Il assure cependant qu'il faut « éviter la dramatisation sur les réseaux sociaux » car, selon lui, les malades mis en quarantaine « jouissent d'un bon moral et sont très bien pris en charge ».

Les patients sont en bon état

Concernant les 14 cas positifs au virus Covid-19, et qui sont en quarantaine au niveau de l'hôpital de Boufarik, Reda Daghbouch déclare que ces patients sont en bon état et ils se rétablissent, en attendant les résultats des prélèvements effectués, il y a 4 jours par l'Institut Pasteur.

Reda Daghbouch estime que les cas infectés par le coronavirus sont toujours mis en quarantaine à l'hôpital de Boufarik dans "les meilleures conditions" ajoutant que leur moral "est très élevé" et qu'ils reçoivent les soins nécessaires et suivent "un régime délibéré pour augmenter leur immunité" face au pathogène viral.
Le directeur de l'hôpital de Boufarik explique que des prélèvements sont effectués tous les trois jours sur les cas confirmés à la contamination au coronavirus. Ils sont ensuite transmis au laboratoire de l'Institut Pasteur à Alger, suivant un protocole approuvé par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.