La compagnie nationale aérienne Air Algérie va-t-elle suspendre ses vols entre l'Algérie et la France ? S'il n'y a aucune certitude sur cette éventualité, elle n'est cependant pas à exclure. Tout dépendra en fait de l'évolution de la propagation du virus Covid-19 en France mais aussi en Algérie.

Abonnez vous a notre chaîne Youtube : http://bit.ly/youtub-obs

En effet, la forme prise par la lutte contre le coronavirus dans la région italienne de Lombardie montre que tout est possible. L'ascension fulgurante du virus en Italie a amené les autorités à mettre en quarantaine une bonne partie du nord, notamment la ville industrielle de Milan et celle touristique de Venise. Ce qui a conduit les compagnies aériennes à éviter cette région, à commencer par Alitalia.

Il est vrai que l'Italie reste le pays d'Europe le plus touché par l'épidémie, avec 631 morts et plus de 10 000 contaminés. Mais la France n'est pas encore sortie du danger d'une propagation fulgurante du coronavirus. En fait, l'Hexagone compte 30 morts et plus de 1 600 cas de contamination, dans un dernier bilan établi ce mardi 10 mars.

L'attitude d'Air Algérie dépend de l'évolution du coronavirus en France

Selon les autorités sanitaires françaises, le niveau de l'épidémie est au stade 2. Le risque n'est pas trop élevé pour l'instant, mais rien ne dit que cela restera stable, d'autant plus que le bilan est passé de 19 à 30 morts en deux jours seulement. Et la multiplication des foyers risque de ne pas faciliter les choses aux autorités françaises.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Que fera donc Air Algérie si des villes comme Paris, Bordeaux, Marseille, Lille ou Lyon sont mises en quarantaine par le gouvernement français ? La suspension des vols vers les aéroports de ces villes sera automatique. Aujourd'hui, il y a au moins huit grands foyers de contamination en France, notamment en Île-de-France. Et naturellement, l'attitude d'Air Algérie dépendra totalement de l'évolution de l'épidémie en France.

Cette interrogation est légitime dans la mesure où l'épidémie est en train de prendre de l'ampleur à trois mois du début de la saison estivale. Cette situation ne fera pas l'affaire des Algériens de France qui rentrent au pays traditionnellement durant l'été. Elle n'arrangera pas non plus les affaires de la compagnie nationale dont le chiffre d'affaires est essentiellement puisé de ses lignes entre l'Algérie et la France.

Lire aussi : Air Algérie propose à ses clients de modifier leurs billets