Le président de la commission chargée de la jeunesse et des sports à l'APW de Tizi Ouzou, en Kabylie, Smaïl Benhamna, a déploré, lors de son intervention à la dernière session de l'Assemblée de la wilaya, le retard qu'accusent les projets de son secteur.

Contrairement à ce qui se dit dans les salons de l'administration, tous les projets relevant du secteur de la jeunesse et des sports « traînent en longueur depuis des années », a fait savoir Smaïl Benhamna. Ce dernier a dressé un tableau noir sur la situation de son secteur, lors de la dernière session de l'APW de Tizi Ouzou.

Parmi les projets en souffrance évoqués, le stade de 50 000 places couvertes, devant être livré en avril 2014. Smaïl Benhamna a déploré la situation de ce projet, dont « la réception n'est pas pour demain ». Les travaux, qui ont atteint un taux d'avancement de 80%, sont à l'arrêt depuis mai 2019.

D'autre part, Smaïl Benhamna a soulevé le problème du centre de regroupement des équipes nationales à Aghribs, dans la daïra d'Azeffoun. Le projet devait être réalisé dans un délai de 26 mois, à compter de juin 2013. Sur le terrain, il est à l’arrêt depuis 2019 après avoir atteint un taux physique de 40%. « La date initiale de livraison était fixée pour 2016. Le projet est loin d’être achevé », note l’intervenant.

À lire aussi :  Paris-Alger à pied : Le jeune algérien arrive bientôt en Tunisie

Concernant les piscines de proximité de Tizi Ouzou, Boghni, Larbaâ Nath Irathen, Ath Douala, Ouadhias, Tigzirt, Draâ El Mizan et Mekla, et dont l'avancement des travaux est estimé à 90%, le président de la commission en question a affirmé que ces projets « souffrent de problèmes d'opposition et de contraintes techniques ».

La commission de l’APW affirme, par ailleurs, qu’une seule tranche a été versée pour la réalisation de deux salles omnisports sur cinq, prévues à Draâ Ben Khedda, Ouaguenoun, Aïn El Hammam, Akbil, Illoula Oumalou. Des opérations en attente de lancement depuis 2017.« Paradoxalement, sur le terrain, rien n’a été réalisé pour ce programme », dénonce Smaïl Benhamna.

Ce dernier a, par ailleurs, a souligné que le stade de la commune d’Ililten (programme de 2007), qui a consommé un budget de 5 milliards de centimes, est à l'arrêt depuis deux ans. Le président de commission révèle que le chantier est à 30% de concrétisation. Même taux de réalisation pour le stade de Iferhounène (programme de 2007), qui consommé 6 milliards de centimes.

Lire aussi : Kabylie : Le coût de construction du stade de Tizi Ouzou fait polémique