Le ministre algérien des Travaux publics et des transports a déclaré, lors d'un point de presse animé samedi 14 mars, que la chaleur va endiguer le coronavirus. Farouk Chiali prédit que la situation va s'améliorer à partir du début du mois d'avril prochain. « La situation va s'améliorer, je l'espère, d'ici quinze à vingt jours, car il se dit que le nombre des contaminés au coronavirus diminue avec l'arrivée de la chaleur », indique-t-il. 

Le ministre a reconnu, cependant, que cette affirmation ne se base sur aucune donnée scientifique, mais uniquement sur les « on-dit ». Il est vrai que beaucoup de gens comptaient sur le printemps pour venir à bout de ce virus. Le président américain, himself, a défendu cette thèse : « La chaleur, en général, tue ce genre de virus », a-t-il déclaré.

Les adeptes de cette théorie ont tendance à comparer le coronavirus à la grippe saisonnière, qui se développe, il est vrai, en hiver et s'estompe en temps de chaleur. En Algérie, les plus crédules estiment que le climat estival, qui a caractérisé l'hiver de cette année, « est un don de Dieu pour protéger les musulmans contre cette pandémie ».

Les scientifiques, eux, ne croient pas trop à cette hypothèse. « Les deux virus Covid-19 et la grippe saisonnière se propagent de la même manière (sécrétions respiratoires et surfaces contaminées) et ils provoquent des maladies respiratoires typiquement légères qui peuvent évoluer vers une pneumonie mortelle. Mais la transmissibilité et la gravité de la Covid-19 sont beaucoup plus importantes que celles de la grippe. Et il n’est pas certain que la transmission du Covid-19 soit affectée par les variations saisonnières de température », estiment les scientifiques.

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

«Le temps plus chaud qui s’annonce pourrait réduire la transmission virale dans l’hémisphère nord, tout en augmentant potentiellement la transmission au cours de l’hiver prochain dans l’hémisphère sud. Mais il est très peu probable que la température elle-même mette fin à cette épidémie toujours en croissance», admettent toutefois les spécialistes.

Lire aussi : Le Coronavirus se généralise en Algérie, la population appelée à plus de vigilance